3 bonnes raisons de croire en ses rêves ⭐

C’est vrai que j’ai toujours été perchée sur la lune, la tête ailleurs, au-dessus des nuages (c’est super chouette là-haut, le ciel est toujours bleu !). Très vite, j’ai voulu travailler à mon compte, pour tenter de concrétiser tous les projets qui me trottaient dans la tête. 

Il y a un peu plus de 7 ans, j’ai donc demandé une rupture de contrat, et j’ai créé mon statut d’auto-entrepreneur. Très honnêtement, cela n’a pas été facile (du tout), l’insécurité financière, la méconnaissance des démarches, paperasse, etc. Mais malgré ces difficultés apparentes, je ne me voyais pas faire autre chose. Alors j’y suis allée, j’ai foncé et je me suis dis qu’au pire, cela me ferait une super expérience.

Croire en ses rêves, c’est accepter de croire en soi. Ce n’est pas facile, mais c’est possible pour chacun d’entre nous. Bien sûr, nos rêves sont uniques, si certains rêvent d’ouvrir une boutique, d’autres sont heureux dans leur job de salarié. Heureusement, on est tous différent ! Et quelle richesse ! Qu’on se mette à son compte ou non, que nos rêves soient liés à notre vie professionnelle ou non, y croire est primordial pour une vie plus heureuse. Voilà pourquoi :

3 bonnes raisons de croire en ses rêves

1 – Nous n’avons qu’une vie

Typique, classique et pourtant vrai. Ne laissons personne nous dicter qui l’on doit être, ce qu’on doit devenir, ou quelle vie mener. Si l’éducation nationale a tenté de nous mettre dans un même moule dans notre jeunesse, rien n’y personne aujourd’hui ne doit se mettre au travers de notre propre route. Peu importe si elle sort des sentiers battus.

2 – Rêver nous fait sentir vivant

C’est un peu contradictoire, et pourtant ! Avoir des rêves et entreprendre de les réaliser donne un réel sens à notre vie. Pourquoi se contenter du minimum vital, quand on peut concrétiser nos projets ?? Evidemment, c’est un travail de longue haleine, il est moins fatiguant d’attendre que la vie passe, mais à quel prix ? <3

3 – Être acteur de notre vie rend heureux

Peu importe à quel point nous sommes entourés ou non, il n’y a que nous qui pouvons agir réellement et engendrer un véritable impact positif sur notre vie. Soyons acteur et non spectateur de cette vie, c’est la nôtre, personne, à part nous-même, ne pourra la rendre vraiment belle.

xxxxxxx

Si à l’époque j’ai voulu me lancer à 100% dans la réalisation de mes rêves, l’avantage du statut auto-entrepreneur est que l’on peut cumuler une activité, un chômage ou même une retraite avec. Cela peut donc faire office de revenus complémentaires, mais surtout cela permet de se lancer en douceur.

3 bonnes raisons de croire en ses rêves

Tenter de vivre de mes projets est la meilleure décision professionnelle de ma vie. Même si j’ai beaucoup peiné à trouver MA voie, aujourd’hui je souhaite m’y accrocher le plus fort possible, je souhaite aller au bout, tenter à fond. J’ai pas mal papillonné de projet en projet à cause d’un manque de confiance en moi, mais désormais je sais ce que je veux : vivre de ce blog, aider les autres à être plus heureux au quotidien. Et si je veux continuer de le faire en m’y impliquant à fond, je dois forcément monétiser et créer des outils payants.

Atelier en ligne : Devenir auto-entrepreneur et vivre de ses passions

Un nouvel atelier

Depuis que je suis blogueuse à plein temps, j’ai reçu pas mal de petits mots me demandant des conseils sur le statut d’auto-entrepreneur. Ce qui aujourd’hui me semble plutôt naturel m’effrayait aussi il y a plus de 7 ans ! C’est comme ça que j’ai décidé de me lancer dans un 3e atelier, sur l’auto-entrepreneur. Comprendre le statut, ses avantages et inconvénients, comment y souscrire, et ajouter ma plus-value en intégrant des conseils pour bien démarrer son business. Il est temps de vous le présenter :

SOMMAIRE

1 – L’auto-entrepreneur, la foire à réponses ! (Quoi ? Comment ? Pourquoi ? Pour et Contre, Aides, Astuces …)

2 – Connaître et faire valoir ses droits (sécu, retraite, mutuelle, congé maternité …)

3 – Gérer sa compta sans s’arracher les cheveux (on simplifie tout et on n’oublie rien, des outils à télécharger, les réflexes à adopter …)

4 – Créer son statut auto-entrepreneur (Le tuto step by step !)

5 – What’s next ? Des pistes pour son business (création de site, identité visuelle, boutique en ligne, conseils, templates, tutos…)

6 – BONUS : La boîte à outils de l’auto-entrepreneur (modèle devis, facture, calendrier des paiements de cotisations, printables et Google Drive, modèles Photoshop, tips de productivité, …)

Ce nouvel atelier est disponible dans la boutique du blog !

✍ Comme pour mes autres ateliers, cet atelier est accessible en ligne, 24/24h et 7/7j ! ⬅

Si vous avez des rêves, des projets, que vous n'osez pas vous lancer, ce billet pourrait vous être utile !
Si vous avez des rêves, des projets, que vous n'osez pas vous lancer, ce billet pourrait vous être utile !
Partages

14 Petits Mots

  1. ça m’interesse beaucoup mais je ne comprends pas bien le concept, il s’agit d’un sorte de MOOC ? Est-ce qu’on peut accéder à l’atelier à n’importe quel moment à partir du moment où on a payé ?

    • Elodie Legale

      Hello Aurore ! Oui c’est tout à fait ça 🙂 accessible en ligne, 24/24h et 7/7j pour une durée illimitée !

  2. Je suis bien d’accord avec tout ça, même si évidemment certaines situations sont parfois trop compliquées pour passer à l’action… du moins dans l’immédiat ! Tout se réfléchit et se prépare, mais dans le fond, je me dis que savoir qui l’on veut être et ce que l’on veut faire de sa vie (plus que tout) est une bénédiction :-). Quant à s’en donner les moyens, c’est quelque chose chose qui peut être un peu effrayant… mais surtout plein de joie, je trouve !

  3. Pingback: Ma journée type de jeune maman freelance ⋆ Blog du Dimanche

  4. Mélanie

    Bonjour, je voudrais simplement attirer votre attention sur le fait que devenir entrepreneur ne signifie pas systématiquement devenir auto-entrepreneur… Dans certaines situations (notamment quand c’est la seule activité), il est plus prudent de passer par un autre statut plus protecteur : coopérative d’activité et d’emploi, portage salarial, couveuse d’entreprise, voire association ou coopérative pour les projets collectifs. On peut facilement et gratuitement se faire accompagner par des pros (BGE, pôle emploi…) en complément des outils que vous proposez. Vous pourriez parler de tout ça dans votre atelier si ce n’est pas déjà fait. Et faire comprendre que le statut juridique ne se confond pas avec le projet, et vient après dans la réflexion. Bonne continuation dans la belle voie que vous avez choisie !

    • Elodie Legale

      Merci beaucoup Mélanie pour ce commentaire constructif !! J’espère ne pas semer le doute mais je n’affirme en aucun cas qu’il faut forcément devenir auto-entrepreneur ! C’est pour moi le statut le plus simple et le moins coûteux mais je n’ai pas la possibilité de me pencher sur les autres statuts, qui sont du cas par cas. Je ne suis pas juriste, je partage simplement mon expérience de 7 ans d’auto-entreprenariat avec tout ce que j’ai appris sur le tas pendant ces années. J’ai travaillé avec un comptable mais je ne préfère pas m’avancer dans le détails sur les autres statuts que je ne maîtrise pas :). Merci pour ces précisions et belle journée !

  5. Felix Laura

    Merci pour ton article ! Je trouve que dans nos sociétés, on ne prend pas le temps de dire qu’il faut de l’amour pour être heureux, qu’il faut croire en ses rêves etc..
    Je remercie les personnes comme toi (bloggeuse et autres) qui m’aident à avancer chaque jour 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *